Mobilité sortante/étudiant FST

Etudiant UJMmobilité sortante

La Faculté de Sciences et Technique incite les étudiants à vivre une période de leurs études à l’étranger. Pour une période académique ou pour un stage, il existe de nombreuses opportunités pour réaliser cette expérience extrêmement enrichissante et valorisée auprès des entreprises et des laboratoires.

Que signifie "partir à l'étranger" ou "mobilité internationale étudiante"?

Il s’agit de réaliser à l’étranger une période de son cursus, tout en restant inscrit dans son établissement d’études en France. Ceci peut concerner une période académique ou une période de stage. La période réalisée à l’étranger (1 ou 2 semestres, quelques semaines ou mois de stage) peut être reconnue comme équivalente à ce qui aurait été fait en France. On parle de “reconnaissance de crédits validés à l’étranger”, ou de “mobilité de crédits”.

Pourquoi partir à l’étranger ?

C’est une occasion pour découvrir un contexte nouveau et différent, et des personnes différentes. C’est la possibilité d’aller étudier une matière non proposée dans l’établissement d’origine, et/ou de rencontrer une pédagogie différente. C’est aussi une occasion d’apprendre à s’adapter à un autre contexte, et c’est souvent l’opportunité de s’améliorer dans une langue étrangère.

La mobilité internationale constitue une ouverture personnelle. C’est une démarche fortement appréciée par les recruteurs (stage, emploi). Ils perçoivent cette expérience comme la marque d’une personnalité prête à bouger, à dépasser ses peurs, à s’impliquer, et qui connaît a priori plus de choses qu’un étudiant qui n’a pas fait cette expérience.

Quand partir à l’étranger ?

Il peut être possible de partir à l’étranger au cours des années L2, L3, M1, M2 et en doctorat.

Partir 1 ou 2 semestres ?

Il est possible de partir 1 ou 2 semestres d’une année académique. Mais les mobilités d’un seul semestre doivent tenir compte des début et fin de semestres de l’établissement d’origine et de l’établissement visité (attention aux examens, oraux, rattrapages). De fait, il est parfois complexe ou impossible de partir pour 1 seul semestre. Aussi l’expérience montre qu’une fois sur place, généralement, on souhaiterait rester pour le 2e semestre (mais la durée ne peut plus être changée).

Qui peut partir à l’étranger ?

Les étudiants inscrits à l’UJM peuvent partir à l’étranger, dans le cadre de leur cursus d’études.

Qui décide de l’autorisation à partir pour une mobilité internationale?

La formation de rattachement de l’étudiant/e autorise la mobilité internationale. Pour une mobilité académique, elle signe le Contrat pédagogique (appelé aussi Contrat d’études, ou Learning agreement en anglais). Pour une mobilité en stage, elle valide le sujet de stage.

Quelles sont les aides financières pour une mobilité internationale?

Un document de synthèse est réalisé chaque année par le pôle international pour résumer les possibilités de bourses.

Bourses pour un stage

La région Auvergne-Rhône-Alpes et l’agence Européenne Erasmus+ offrent des bourses. Les montants et les conditions pour les bourses varient chaque année. Il peut exister d’autres possibilités ponctuelles de financement.

en savoir +

Bourses pour une mobilité académique

La région Auvergne-Rhône-Alpes, l’agence Européenne Erasmus+ offrent des bourses. Les montants et les conditions pour les bourses varient chaque année. L’état (CROUS) offre également des bourses pour les étudiants boursiers. en savoir +

Il peut exister d’autres possibilités ponctuelles de financement.

Comment partir à l’étranger ?

Pour une mobilité académique, il faut suivre la procédure en temps voulu mise en place par la FST (Faculté des Sciences et Techniques) : avoir un Contrat pédagogique validé et renseigner un fichier excel “A-remplir.xlsx”. Cette procédure se déroule d’octobre à février pour un départ en mobilité l’année suivante. Le pôle international instruit ensuite la partie administrative de la candidature.

Pour une mobilité de stage, il faut se rendre au Pôle international avec la proposition de stage validée par la formation. Un stage à l’international requiert une convention de stage, comme pour les stages en France.

Reconnaissance des résultats et de l’expérience

Le Contrat pédagogique est le document clé. Il est préparé par l’étudiant/e pour préparer son projet (consultation de site web de l’établissement ciblé) et validé par la formation de rattachement. Il peut être amené à changer une fois l’étudiant arrivé sur place (ajustements de début de semestre) et doit alors être à nouveau validé par la formation de rattachement. En fin de mobilité, l’étudiant se voit délivrer un relevé de notes par l’établissement d’accueil. Ce document permet à la formation de rattachement de décider de la reconnaissance des résultats au vu du contrat pédagogique signé.

La validation d’un stage à l’étranger n’est pas différente de la validation d’un stage en France. Cette validation est du ressort de la formation de rattachement.

Où partir à l’étranger ?

Les mobilités internationales académiques se font vers des établissements qui ont signé une convention avec l’Université, pour la discipline choisie. La FST a signé de nombreuses conventions et dans ses diverses disciplines. Toutes les conventions ne concernant pas nécessairement toutes les disciplines. La liste des partenaires de la FST est régulièrement mise à jour.

Les mobilités internationales de stage peuvent se faire dans n’importe quels pays (sauf les pays dit "dangereux").

 

 

Plateforme Claroline: connectez-vous